« Je me projette à franchir les différents échelons »

Amélie Augée, 27 ans
OPÉRATRICE LOGISTIQUE DANS LES COMMERCES DE GROS,
REXEL, À CESTAS (33)

Amélie s’épanouit dans le secteur de la logistique. Chargée de la préparation des commandes, elle apprécie ce métier dynamique où l’entraide est de mise. Elle aimerait d’ailleurs évoluer et participe activement à la vie de son entrepôt.

MON PARCOURS

Titulaire d’un bac général, j’ai entrepris une 1re année de médecine, puis j’ai commencé des études pour devenir infirmière. J’ai abandonné au bout de 2 ans, car ça ne me correspondait pas.

J’ai alors trouvé plusieurs contrats courts dans la logistique, chez Decathlon, puis chez Lidl, où j’ai passé le CACES 1*. Un ancien collègue de Lidl, qui travaillait chez Rexel, a transmis mon CV à son entreprise. J’y ai été embauchée en CDI** à mon poste actuel.

MON METIER

Chaque matin, l’équipe, composée d’une quinzaine d’opérateurs, se réunit avec le pilote, qui recense les commandes et organise la journée. On passe en revue les chiffres de la veille, les volumes à préparer, les effectifs présents, etc. Ensuite, chacun et chacune récupère sa liste de commandes à préparer, va chercher son chariot élévateur et met dans des cartons les articles commandés, en les flashant*** au fur et à mesure. Il s’agit de petits matériels électriques : prises, ampoules, disjoncteurs, etc. Ce n’est pas lourd, mais il y a beaucoup de petites pièces ; il faut faire attention à ne rien oublier et à mettre les bonnes quantités. Chaque commande se compose de 4 à 150 étiquettes, chacune indiquant la référence du produit, le lieu de stockage dans le dépôt, la quantité à mettre dans le carton…En moyenne, je traite 75 étiquettes par heure.

C’est une activité soutenue, qui demande organisation et respect de la sécurité. Nous portons une tenue de travail (casque, gants, chaussures de sécurité…) et adoptons les postures et gestes adaptés pour une meilleure qualité de vie au travail. J’ai des horaires fixes et il y a beaucoup de solidarité dans l’équipe : on aide les collègues qui n’ont pas fini avant la pause ou à la fin de la journée. J’aime ce métier, car je suis toujours en mouvement. Je projette de franchir les différents échelons, en commençant par celui d’opérateur confirmé, pour aller notamment en zone de rejet, où les cartons sont pesés et vérifiés avant d’être envoyés chez les clients.

REPERES DU METIER

  • Formation : CAP opérateur logistique; bac pro logistique; CQPI agent logistique; TP agent magasinier; TP préparateur de commandes en entrepôt ; TP technicien en logistique d’entreposage; certification opérateur logistique polyvalent.
  • Qualités : écoute, esprit d’équipe, rigueur
  • Salaire débutant : 1755 € brut/mois, sur la base de 35 heures/semaine, hors primes.

Pour découvrir les témoignages de d’autres secteurs et métiers :

* Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité de  niveau 1.
** Contrat à durée indéterminée.
*** Action de lecture du code-barres de l’article, généralement à l’aide d’un pistolet laser.

Source : Brochure « Les métiers des grands événements » de l’Onisep, en collaboration avec AKTO, septembre 2023